Attention - A partir de ce jour, nous ne garantissons plus la livraison avant Noël.

Subodh Gupta, Du spirituel dans l’art, et dans le quotidien en particulier

Publié par HitART Redaction le

Subodh Gupta, Du spirituel dans l’art, et dans le quotidien en particulier

 Artiste contemporain de renommée internationale, Subodh Gupta explore les rituels au sein du quotidien à travers les icônes de la culture indienne. Adepte du “ready-made, l’artiste est connu pour ses assemblages grandiloquents d’ustensiles de cuisine en acier inoxydable. La Monnaie de Paris accueille l’artiste indien jusqu’au 26 août pour sa première exposition monographique en France.

 

Un artiste modeste qui s'inspire de la vie courante

Né en 1964 à Khagaul, dans l’Etat du Bihar au Nord-Est de l’Inde, Subodh Gupta vit et travaille actuellement à New Delhi. Issu d’une famille modeste, l’artiste a fait ses débuts en tant qu’acteur. Il se forme ensuite au College of Art de Patna. D’abord peintre, l’artiste s’exprime aujourd’hui à travers différents médiums : performance, vidéo, photographie, sculpture et installations. Ses matériaux privilégiés ? Des objets de tous les jours : batterie de cuisine, bicyclette ou encore seaux à lait pour aborder des thèmes universels comme la migration, la mondialisation ou encore le cosmos.

 

 Faith Matters (2008)

 

Un metal brillant mais bon marché

Une de ses oeuvres les plus connues et caractéristique de son travail, Very Hungry God, (Dieu très affamé) a été tion de l’artiste est riche de sens, il s’agit d’un métal brillant mais non-précieux. L’œuvre miroitante nous ramène à une réalité plus désillusoire. Bien que l’Inde soit en plein développement économique, les contenants présents dans l’œuvre restent bien souvent vides dans les foyers indiens. L’image de mort, référence directe aux vanités occidentales, nous renvoie à un thème finalement universel. L’artiste joue ici comme dans son œuvre des codes indiens et occidentaux.

Very Hungry God (2006)

L’œuvre a d’ailleurs marqué le monde de l’art, puisqu’en 2007 Damien Hirst réalise un crâne en diamants (For the love of God).

Damien Hirst, For the love of God (2006)

Exposé à la Monnaie de Paris

L’exposition de Paris, intitulée “Adda”(13 Avril au 26 Aoûte 2018), a été pensée dans l’esprit de ce mot et concept hindi que l’on traduit par rendez-vous, comme un lieu de rencontre propice aux échanges. L’invitation de la Monnaie de Paris a ouvert un dialogue entre l’artiste qui affectionne le métal d’un point technique et symbolique, et le savoir faire technique des ateliers de l’institution qui travaille le métal précieux depuis 1150 ans. Une médaille ornée d’épices reflétant le goût de Gupda pour la nourriture est le fruit de cette rencontre.

Two Cows (2003)


L’exposition de Paris, première rétrospective en France de l’artiste, regroupe des pièces représentatives de l’ œuvre de Subodh Gupta comme Very Hungry God (2006) ou Two Cows (2003). On y trouve également des œuvres plus récentes comme Unknown Treasure (2017), ainsi que des pièces conçues pour les cours intérieures de la Monnaie de Paris comme l’œuvre People Tree.

Sans encombrement et avec sincérité, l’œuvre de Gupta permet à travers la contemplation des objets du quotidien et de références universelles de nous amener vers une autre dimension, plus spirituelle.

Unknown Treasure (2017)

 

Avez-vous déjà rêvé d'être un artiste ? Découvrez comment dessiner et produire plus avec 5 astuces pour dessiner plus.

Sources : 

https://culturebox.francetvinfo.fr/arts/sculpture/subodh-gupta-a-la-monnaie-de-paris-une-oeuvre-de-metal-et-de-reve-271915

https://www.youtube.com/watch?v=rQhVMevQ080

https://www.monnaiedeparis.fr/fr/expositions-temporaires/subodh-gupta

 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


  • Je suis aller voir l’exposition, très très bon. Plasticien indien très remarquable.

    Franck le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.