Il y a bien une chose qui me permet de savoir si un dessinateur est sur le bon chemin ou pas.

Qu’on se perd de vu.

Et que si je le revois dans 1 ou 2 an.

Il sera très loin.

Cela fait même partie de ma sélection de candidats pour mon coaching.

D’ailleurs, une élève s’est rétractée avant de commencer.

Du coup, il reste une place libre à pourvoir avant que le prix augmente.

C’est un coaching de 3 mois sur le dessin de personnage avec du modèle-vivant.

Le but est que tu dessines et reçois mes retours en vidéo (correction, encouragement, ou il faut regarder…) tous les jours.

Inclus la formation de 11 modules.

Où on traite le dessin du corps humain, comment le simplifier jusqu’à l’ombrage réaliste avec des méthodes pour le milieu pro.

Tu peux déposer ta candidature : https://hitart.fr/coaching#form
On est déjà un petit groupe de 3.

Mais avant, lis cet e-mail.

Et si cela correspond à ton cas, tu m’envoies ta candidature.

Aucun engagement d’achat.

La qualité que je recherche chez mes élèves ?

C’est leur manque de confiance.

Oui, tu as bien lu.

Je suis le grand méchant qui exploite la faiblesse 😈😈😈

Le manque de confiance est très important.

C’est en effet quand tu te rends compte qu’il y a du boulot avant d’atteindre un niveau professionnel que tu te bouges le cul et appliques (bien) les conseils.

L’inverse ?

Les gens trop confiants en eux, ne réalisent pas (encore) la quantité de chose à apprendre et à maîtriser.

C’est un énorme biais-cognitif.

Il a même un nom : Effet dunning-krugger 

Tous les plus grands experts passent par cette période.

Cela se résume par ce graphique :

(Affiche les image)

C’est la raison pour laquelle, je ne prends pas de débutant qui ne réalise pas cela.

Et pour tout t’avouer, je manque aussi de confiance en mes capacités.

Il faut apprendre à accepter ce sentiment très désagréable.

Et surtout se faire aider.

Bien que j’enseigne, j’ai aussi des mentors qui m’aident pour progresser.

Un dans le dessin réaliste que je vois (paie) une fois par mois

J’ai pour défaut d’aller trop vite.

Lui ? Il est là pour me recentrer.

Un autre dans le design qui a travaillé pour Disney.

Il m’aide chaque semaine à donner du caractère dans mes personnages.

À aller plus dans le cartoon.

En dehors du dessin ?

Je me fais aider en marketing et sur l’apprentissage.

Notamment pour la promo de mes cours.

Le marketing est très lié la pédagogie.

Effet, tout le travail repose sur le message.

Il doit être le plus simple et le plus clair possible pour que les élèves le comprennent.

Depuis que je me fais aider ? 

Je n’ai jamais aussi vite progressé de ma vie.

Loin des livres et de YouTube, ils sont là pour m’expliquer la réalité des choses.

Avec des avis de pro.

D’humain à humain.

C’est pour cette raison que j’ai lancé à mon tour un coaching à destination des autodidactes qui veulent avoir un niveau professionnel en dessin de personnage.

On ne paie pas une école pour avoir des cours.

L’essence de l’école, ce sont les conseils personnalisés des profs.

Adapté à toi, à ton niveau et où est-ce que tu aller.

Si ce que je viens de dire résonne en toi.

Tu dois réserver un appel avec moi : https://hitart.fr/coaching#form

Durant l’appel, je vérifie si ce que je fais corresponde à tes besoins et objectifs d’avenir.

A la fin ? 

Tu seras libre de faire partie de mon coaching ou continuer sur ton propre chemin.

Bon week-end,

Cuong de HiART